On est censés en être sortis il y a cinq siècles. Mais pas du tout.

Des caricatures toutes simples, toutes banales, de Mohammed (une figure religieuse parmi d'autres) dans le journal danois Jyllands-Posten, ont suscité des réactions proprement hystériques de plusieurs pays musulmans, au premier rang desquelles l'Arabie Saoudite, certes peu réputée pour sa tolérance religieuse. Le premier ministre danois a refusé toute entrevue sur ce sujet avec les ambassadeurs outrés de pays musulmans, car au Danemark, la liberté de la presse, de pensée et d'expression n'est, paraît-il, pas un vain mot.

Dans une riposte ahurissante, l'Arabie Saoudite a donc décidé de boycotter toute nourriture importée danoise. Et au rythme où ces caricatures sont reprises dans la presse européenne, par solidarité sans doute, ils vont se retrouver à ne plus importer grand chose.

France Soir a publié, hier 1er février, une reproduction de ces caricatures, assorties d'un édito et d'articles sur leur caractère non-raciste, sur le côté commun et bon enfant des caricatures religieuses, sur la liberté d'expression, etc. Résultat : le jour-même, le grand patron du quotidien, via deux sociétés, à savoir l'homme d'affaire franco-égyptien Raymond Lakah, limogeait le directeur de publication.

La Tunisie et le Maroc ont interdit ou saisi les exemplaires du numéro de France Soir sur leur territoire.

Des groupes armés fondamentalistes s'en mêlent, bien entendu, avec toute l'hystérie qu'on leur connaît, en exigeant la fermeture des consultats français, danois et norvégiens sous peine de leur destruction armée, en menaçant de s'en prendre aux ressortissants de ces pays en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et même aux commerçants locaux proposant des produits originaires de ces pays.

À la réflexion, je pense que du temps des croisades, les islamistes étaient presque plus mesurés. Notez que par le passé, toutes les religions ont subi à moult reprises le pincement de la caricature, et nombre d'autorités religieuses se sont offusquées, mais on a rarement atteint ce degré de riposte et d'intolérance.

Mise à jour 10/02/2006 17:02

Laurent écrit un billet qui fait très bien le point sur les faits, et cite une lettre faisant honneur à ceux, parmi les musulmans, qui ont ce qu'il convient d'appeler "la vraie foi", et non celle inculquée par des manipulateurs enragés.